LE SIÈCLE D’OR DE BÉZIERS

18,00

Robert CAVALIÉ

Béziers se raconte par siècle. Tant est profondément enracinée son histoire aussi loin que l’on puisse remonter dans le temps, 27 siècles. Son histoire se décline en épisodes mémorables, tragiques ou glorieux. Ainsi, en ce XIXème siècle, où s’entrechoquent le drame, l’insurrection des Biterrois insoumis après le coup d’état du 2 décembre 1851… et l’émergence d’un souffle nouveau révèlent un esprit de conquête. Pour mieux comprendre cette période, si proche de notre histoire contemporaine, l’auteur nous propose de nous immiscer dans cette société biterroise qui bénéficia d’une embellie économique extraordinaire. Déferlante démographique, production viticole « hors norme », essor industriel et commercial, renouveau urbanistique, éclosion culturelle, artistique et festive sans précédent. Un souhait pour l’auteur : « Qu’en chaque lecteur se reconnaisse le citoyen, à ce qu’il a sa part au culte de la cité » (Fustel de Coulanges).

Robert Cavalié est biterrois. Formé au travail universitaire à la Faculté de Montpellier,
il obtient une licence de droit et un double diplôme d’études supérieures de sciences politiques et de droits publics. Administrateur territorial, il sera secrétaire général de la mairie de Béziers (1977-1990).
Il est membre de la Société Archéologique, scientifique et littéraire de Béziers.
En 1992, il fonde « Réussir à Béziers », laboratoire d’idées au service de la collectivité.
Au sein de cette association, il s’investit dans la valorisation du patrimoine de l’Histoire locale.
Il est l’auteur de pièces de théâtre et de nombreux ouvrages, dont, aux Editions du Mont, « 22 juillet 1209, Béziers, l’été meurtrier », « Béziers, histoire d’en parler au nom des pères, des fils et de leur esprit » et « la célébrité en héritage, hommage aux Biterrois talentueux ».

UGS : Hér-40 Catégories : , Étiquettes : ,

Format  15,5 x 24 cm
Broché
150 pages quadri
ISBN 978-2-915652-90-1

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “LE SIÈCLE D’OR DE BÉZIERS”